lifestyle·Mode·Mon journal

Minimalisme: Là d’où je viens et quelques trucs pour dire non aux achats compulsifs

Hello à toutes et tous

Il y plusieurs mois j’ai commencé à me poser pas mal de questions sur mon mode de vie  et mes valeurs. Je me suis alors rendue compte que certaines choses devaient changer car elles ne me convenaient plus!

Disons que c’est mon homme qui à mis le doigt dessus : il est tombé sur mon relevé visa et ça a chauffé (plus encore que ma carte)
Il n’avait pas tors, je vivais au dessus de mes moyens parce que je gagnais mieux ma vie avant d’être engagée et que j’ai eu beaucoup de mal a accepté ce « revirement » de situation, alors j’ai fait l’autruche et j’ai continuer à acheter ce qui me plaisait
Je vivais au-dessus de mes moyens aussi parce que pendant près de 2 ans je me suis entourée de personnes qui ne vivaient que pour avoir et posséder: elles avaient toujours le dernier sac (de marque) à la mode ou la fringue qu’il faut… alors moi (et moi ego), la présentatrice télé, j’avais moins que ces filles, moins que mes collègues qui ont villa 4 façades et résidences secondaires à la mer ou à l’étranger?! Il ne fallait surtout pas que ça se voit, que ça se sache! Je viens d’un milieu modeste et gagne « normalement » ma vie pour une universitaire….mais il faut vendre du rêve quand son image est médiatique (en tout cas c’est ce que je croyais)

Puis un jour je me suis réveillée en se rendant compte que les « amis » n’en sont pas vraiment et que toutes ces choses encombrent tant d’un point de vue espace que d’un point de vue psychologique….

Et pourtant j’ai continué à acheter! Vinted et Videdressing Commun sont mes meilleurs amis! Et en bonne conscience évidement : c’est du seconde main!! Oui mais non… A un moment il faut que ça s’arrête.
Alors pour compenser j’essaie de vendre ce que je ne porte plus mais il faut quand même avouer que ça ne se vent pas aussi bien que je voudrais, aussi vite que je voudrais et surtout ça ne comble pas le découvert des dépenses.

Je dis donc stop, un grand STOP à la consommation immédiate et je me suis dit que vous aussi vous avez peut-être envie d’arrêter de consommer. Alors voilà quelques trucs

1 Supprimer toutes les newsletters de marques
Car je ne sais pas vous, mais moi j’en efface des dizaines chaque jours (mango, JBC, Opalesbijoux etc…)
Donc si je ne les ai plus sous le nez, je ne suis pas tentée d’aller voir les nouveautés et les bonnes affaires. C’est assez simple il y a toujours, en tout petit, le lien pour se désabonner en bas de page. Faites-le, c’est bon pour le portefeuille mais aussi pour le moral : je ne vois plus 115 messages non lu en fin de journée sur mon application « Mail »

2. Supprimer les applications
Au revoir Zara, H&M et toutes les autres: sans ses applications qu’on consulte dès qu’on a une minute de libre on est moins soumis à la tentation de l’achat impulsif (genre dans la salle d’attente chez le médecin…. oui oui c’est du vécu!)

3. Instagram
Si vous êtes comme moi une consommatrice de réseaux sociaux, vous êtes peut-être branché Instagram. Je suis abonnée à un bon millier de compte et j’ai entrepris de faire le tri là aussi. Et surprise, j’ai déjà supprimer 200 follow qui ne correspondait qu’a des marques … ho ouiiii c’est joli leurs comptes, leurs infos sur le fait qu’il ne reste plus qu’un seul manteau Machinchose porté par la célèbre blogueuse (influenceuse?) Suisbelleetjelesais (je l’aime bien aussi, je la suis sauf que, elle, elle l’a reçu le manteau à 540 euros dont il ne reste qu’un seul exemplaire sur l’e-shop, pensez-y)

4. Supprimer les notification
Si vous n’avez pas le courage de supprimer toutes les applications des e-shops, supprimer au moins les notifications: cela évitera les achats immédiats mais aussi les pertes de temps. Faites le test sur 3 jours: combien de temps passez-vous vraiment sur votre smartphone pour autre chose que téléphoner ou envoyer un message? Vous pourriez être surpris…

 

5 Supprimer PayPal
Supprimer ’application PayPal, voir même supprimer son compte est salvateur car avec ce système de payement en ligne plus besoin d’aller prendre sa carte visa dans son portefeuille (culpabilisant quand monsieur est a côté, faites moi confiances!). Et impossible de payer si vous avez votre carte mais pas le lecteur pour la vérification des données sur 9 sites sur 10 donc impossible de faire des achats au bureau du coup si vous n’avez pas votre lecteur de carte avec vous.

6. Se poser les bonnes questions avant d’acheter
Je parle surtout de bien de consommation type vêtements et accessoires mais ça peut aussi être valable pour la déco et les cosmétiques.
D’abord faire les comptes: combien est-ce que je dépense en vêtements par mois? Combien aie-je de pièces dans ma garde-robes?
> L’identique
D’abord se demander si on n’a pas déjà un article du même genre qui serait très bien. On n’a pas besoin de 6 « petites robes noires » dans sa garde-robe n’y d’une dixième paire de boots.
> L’immédiat
Souvent sur les sites de secondes mains je suis tentée d’acheter vite « la bonne affaire » car sinon une autre va sauter dessus. Oui peut-être mais est-ce que ce sac à main, j’en ai besoin au-delà de l’envie? Laissez passer une bonne semaine avant de l’acheter. Je constate que souvent l’objet convoité a perdu de son charme et de son attrait au bout de quelques jours
> La provenance
Savez-vous que lorsqu’on achète un vêtement à un certain prix, on n’oublie l’impact écologique que l’on a sur « le monde »: d’où il provient-il ? Qui l’a fait et dans quel conditions? Les teintures sont-elles saine pour notre peau? Il existe aujourd’hui des vêtements durable et fait de façon respectueuse du travailleur et de l’environnement mais ils ont toujours demandé une dépense d’énergie qui a pollué la terre. Alors pensez au recyclage, à donner et à acheter en seconde main si vous devez acheter un vêtement ou un accessoire…

7 La qualité plutôt que la quantité
Mieux vaut un bon manteau d’hiver qui va vous suivre 4-5 ans qu’un manteau tendance que vous ne voudrez plus l’an prochain. Avoir des basiques intemporel est la clé des achats que je fais aujourd’hui. On peut toujours se laisser tenter par une pièce tendance si on a les moyens et si cela correspond à notre éthique de l’acheter là où elle est vendue, mais si le budget est limité ou que vous voulez limiter la pollution (l’industrie des fringues est le deuxième plus grand pollueur mondial) réfléchissez au « besoin » d’acheter cette pièce…

Voilà quelques astuces qui m’aident beaucoup à consommer moins! Vous faites peut-être partie de celles qui ont une discipline de fou et que j’admire de ne pas sucomber à la tentation alors n’hésitez pas a partager vos trucs!

Bonne journée et à très vite!

XoXo

373BD83A-CC6D-4EE5-A47B-B4329299FD13.JPG
Ma garde-robe: juste les hauts, car les robes et manteaux sont trop long donc ils sont ailleurs tous comme les sacs! …et puis il y  a ces 56 paires de chaussures ….que je vends en partie sur Vinted

Capture d_écran 2018-10-11 à 09.23.29

 

10 réflexions au sujet de « Minimalisme: Là d’où je viens et quelques trucs pour dire non aux achats compulsifs »

  1. Je me reconnais totalement dans tout cela et j’essaie comme toi de revenir à une vie plus simple mais vu la société dans laquelle nous évoluons, ce n’est pas évident….

  2. Acheter, consommer… je prends de plus en plus conscience du fait que cela fait partie de ces « faux plaisirs »: sur le moment heureuse de ma trouvaille, le « bienfait » n’est que temporaire et puis ce n’est qu’apres que je réalise à quel point le bonheur ne se trouve pas là. Consommer moins mais mieux. Faire le tri. Épurer. Donner. Clarifier. C’est là que je me sens mieux.
    Merci pour ces conseils pour éviter ces fugaces mais tenaces tentations !

    1. Oui c’est le « plaisir immédiat » qui donne cette sensation de bonheur mais c vrai que finalement la bonne trouvaille devient souvent un encombrement et n’a plus beaucoup d’intérêt au bout de quelques jours, voir quelques heures … merci pour ton partage! Bonne journée !

  3. On vit dans une vie de consommation , on nous propose tout et n importe quoi, les publicités c est vrai ce n est pas bon. Acheté quand on a besoin devrait suffire amplement, mais une pub, une personne va venir changer notre comportement. J ai la sale manie d acheter des sacs . J ai 4 sacs (+ceux que j ai donné ) dans l armoire qui prennent de la place et qui ne servent pas!!! Mais pourquoi je fais ça?! Un travail sur moi et bloqué toutes ces pubs envahissantes
    Merci 🙏 Angélique

    1. La première chose est d’être bienveillant envers soit même 🙂
      Après en effet savoir dans quelle circonstance (quel ressenti, quel émotion) vous les avez acheter peut aider à ne pas reproduire ce comportement (si il vous dérange évidement ). Mais oui pour éviter les tentations supprimer déjà les pubs dans les boites mails aide beaucoup pour moi en tout cas! Belle journée et merci pour ce partage Angélique !

  4. Article très intéressant . Ça me fait penser aux adeptes de la ‘simplicité volontaire’. Dans le même ordre d’idée, je suis dans ma période ‘desencombrement’ . Désencombrer ma maison pour désencombrer mon esprit. Cela demande effort, volonté et distance par rapport au regard de l’autre. Comme je dis souvent, l’être et plus important que l’avoir mais malheureusement, on juge trop souvent les gens sur ce qu’ils possèdent et non sur leurs qualités humaines. Nous sommes ds une société de surconsommation où les gens se tuent à la tâche car ils croient que le bonheur est d’avoir bcp et tjs plus! Vous avez bcp de mérite ds vote démarche car vous évoluez ds un milieu professionnel où l’apparence est très importante ….. bon courage!

  5. J’ai beaucoup cet article Audrey, moi aussi j’ai fait énormément d’achats compulsifs pour combler des frustrations, un mal-être, améliorer une image de moi-même car je n’accepte pas ce corps qui est devenu le mien. Quelle perte de temps et d’argent ! Depuis quelques semaines, je me debarasse de mes vêtements, accessoires. J’en ai mis certains en vente pour combler le gouffre financier. Depuis, je ressens le besoin de faire le vide. Me débarrasser de ces choses futiles et encombrantes dont je ńai besoin. Envie de consommer autrement aussi. Alors votre article et vos bons plans tombent à point.

    1. Je me reconnais en vous! Quand on se débarrasse d’une partie des choses qui nous encombre en général on continue à « faire le vide » ! Merci pour votre soutient et d’avoir pris le temps de laisser un commentaire ! Beau week-end !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s